Les Eyzies-de-Tayac

cartes-postales-des-regions-et-proviences-de-france-ecusson-blason-adhesif-les-eyzies-de-tayac-926960315_MLLe site des Eyzies-de-Tayac-Sireuil est habité depuis le Paléolithique.

 Alors que régnait en Europe la seconde période glaciaire, à l’époque où l’Auvergne voyait s’allumer les volcans de la chaîne des Puys, les hommes préhistoriques durent abandonner les plaines du nord trop froides, où s’étaient déjà développées les civilisations abbevillienne et acheuléenne,
et partir, à la suite des animaux sauvages qu’ils chassaient, vers des
pays plus cléments. La basse Vézère, qui coulait alors à une trentaine
de mètres au-dessus de son niveau actuel, les retint par les ressources
de ses massifs forestiers, par ses cavernes naturelles facilement
accessibles et ses surplombs, bien exposés, pouvant servir d’abris, dus à
la nature de ses calcaires, moins friables et moins fissurés que ceux
de la vallée de la Dordogne.
Pendant plusieurs dizaines de milliers d’années, les hommes se sont
succédé dans ces abris, y laissant des traces de leur passage et de
leurs activités : ossements, cendres de foyers, outils, armes,
ustensiles, poteries, motifs décoratifs. Leur civilisation a évolué en
même temps que le milieu naturel dans lequel ils vivaient. Le
réchauffement du climat, à la fin du Magdalénien, a poussé les hommes à abandonner les abris pour vivre en plein air sur des pentes exposées au soleil.

La suite ici

%d blogueurs aiment cette page :