La petite histoire de la création des gîtes – Location de vacances en Dordogne

Après une carrière professionnelle intéressante, passionnante, mais aussi stressante, je me souviens encore du plaisir que j’avais à me réveiller le samedi matin dans ma maison, dans le calme et la quiétude qui m’environnaient. Cela valait bien les 10 heures de train que je faisais chaque week-end pour retrouver mes enfants qui, pour rien au monde, n’auraient quitté leur cher Périgord. Avec un peu de chance, le matin on pouvait voir un ou deux chevreuils venir boire dans la mare près de la maison, ou des canards sauvages s’y ébattre. D’autres fois, un cerf surveillait sa biche et son faon qui se régalaient des pommes du vieux pommier en bas du champ, se moquant bien des aboiements du chien… le dimanche après-midi, pour une sieste bien méritée, le silence n’était troublé que par quelques chants d’oiseaux.. « Je rechargeais mes batteries »..
Licenciée à 59 ans pour inaptitude physique suite à de gros problèmes de santé, je cherchais comment compléter les allocations chômage et maintenant ma pension de retraite pour garder cette maison que nous aimons (crédit oblige..). L’idée m’est venue de faire partager cette quiétude qui fait tant besoin en ouvrant ma maison en gîte familial.
 

Votre hôtesse, ChantalJe vais ouvrir ma 7ème saison de location de mes deux gites en Dordogne.

C’est toujours un peu l’angoisse de savoir si on va louer ou pas malgré tous les efforts que l’on fait. J’ai eu tant de chance jusqu’à présent.

Que ce soit les hôtes que j’ai reçus pour de courts séjours ou ceux qui ont occupé la maison plus longtemps en été, j’ai fait des rencontres merveilleuses, des gens intéressants, charmants : Je pense entre autres à ce jeune couple venu passer une semaine et qui, profitant du frigo à disposition des hôtes, dinaient en amoureux sur la terrasse la nuit tombée à la lueur des lampes solaires, ou mes gentils bretons qui m’ont offert une oie en chocolat, ou ces adorables retraités de Corrèze et leur petit chien Hugo qui m’ont invitée à déjeuner sous l’auvent du studio par une belle journée de juin. L’an dernier des enfants ont transformé l’aire de sable en village médiéval avec château, tours, douves, maisons, c’était fantastique…

J’ai vraiment eu de la chance… la maison a accueilli, parmi d’autres, 3 couples de jeunes cadres qui avaient envie de se retrouver entre amis, une famille entière avec parents, grands-parents, grand-tante et une belle petite fille, etc. Tous ont apprécié le calme après les visites fatigantes, le confort, l’espace des ces deux gites en Dordogne.

J’espère que ce sera pareil cette saison 2016 !.

J’ai découvert que j’aimais partager mon Périgord et recevoir plus d’amis encore….

%d blogueurs aiment cette page :